Print Friendly, PDF & Email

Salut a tous je viens de finir un JukeBox pour ma femme qui en voulait un depuis longtemps, j’avais déjà monté des Bartop Arcade mais rien d’aussi gros ni a faire de A à Z ( pour les Bartop j’utilisais des kits pour la caisse). Bref après un peu de recherche je trouve un super logiciel qui me convient bien: Fruitbox, il fonctionne sur Raspberry. Ça tombe bien j’en ai un vieux qui traine dans un coin chez moi.

On commence par faire tourner le logiciel

Donc pour commencer, un raspberry pi 3 B+ pour moi (attention je crois que ça ne marche pas encore avec les Rpi4), un clavier une souris un écran et un tour chez Chundermike pour charger son logiciel et le faire tourner. Pour mon cas j’ai prévu une clef usb pour héberger les titres (ça permet de changer les styles pour une soirée d’ado / de vieux que nous sommes). Pour l’écran je pars sur un écran de récup en 16/9 car je veux faire tourner le visuel Wurly (avec les titres sur les cotés et l’animation du disque qui se met et qui se retire au milieu).

Ça marche ? on passe à la réalisation

Pour éviter de faire n’importe quoi un petit dessin en 3D sur sketchup pour apprécier la taille du machin par rapport à celle de mon écran. Il ne fallait pas que cela soit trop petit en hauteur non plus. Et cerise sur le gâteau ma femme voulait un JukeBox au design arrondi (sinon c’était trop facile 😀 ). Je suis pas menuisier hein, à ce moment là je ne savais pas comment j’allais me débrouiller.

Un fois ok un saut au magasin de bricolage pour le bois. Initialement je voulais du MDF mais pas de stock, je suis donc partis avec du contreplaque de 18.

Les découpes les plus stratégiques … je voulais partir sur la défonceuse mais finalement une scie sauteuse et de la patience ont donné un meilleur résultat.

Et le montage

pour l’arrondi j’ai utilisé des petites barres de renfort/accroche pour le futur toit courbé.

Enfin le point qui me faisait le plus peur, le cintrage du toit. J’ai utilisé un contreplaqué de 5mm que j’ai taillé à bonne dimension (prise des mesures avec un mètre ruban). Puis je l’ai passé une vingtaine de minutes à la vapeur avec un aspirateur valeur pour le sol (on fait comme on peut). Recto/ verso. Une fois souple je l’ai collé sur la forme préparée à l’avance puis maintenue en place avec des sangles à cliquet et des serre joints.

vient ensuite le perçage des boutons, leur mise en place pour tester, le câblage sur le Raspberry et l’éclairage des boutons via une alimentation de PC de récup.

On termine par la peinture, la taille des plaques de plexi pour diffuser la lumière, faire des tests pour la distance des led derrière pour pas avoir “des petits points” mais une belle lumière uniforme, et finalement opter pour faire une forme qui va porter les led en second plan.

voilà, je suis super content du rendu, ma femme ravie, tout va bien. Mais j’y ai passé du temps, j’ai merdé, corrigé, ragé … bref avec le recul j’ai pris mon pied à faire ce JukeBox. Cerise sur le gâteau les enfants adorent.

J’oubliais, je me suis calé directement sur les GPIO du raspberry avec des câbles achetés chez smallcab (comme les boutons). J’ai mis un ampli BT pour pouvoir aussi passer de la musique de mon téléphone. Et les HP qui dépassent ce sont des enceintes de récup que j’ai pas eu le temps de démonter pour une meilleure présentation. Le néon est acheté sur amazon, j’ai cherché un moment pour trouver la bonne taille avec un texte adapté. Je ne suis pas rentré dans le détail de tout (niveau budget, j’ai pas compté, niveau temps non plus), il faut que chacun adapte son projet à son envie. Bon courage à tous !

One response

Laisser un commentaire



Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les nouveaux sujets

 

Conçu avec et par l'équipe de Monte Ton Cab - Politique de confidentialité