Print Friendly, PDF & Email

Pourquoi un dartscab ?

L’idée de fabriquer un dartscab est venue tout simplement en voyant diverses réalisations sur le Web, ceci étant le choix de la cible n’était pas encore très évident, la plupart des cibles connectées du commerce sont des versions US, c’est à dire avec un diamètre supérieur à la norme Anglaise, des secteurs “double” et “triple” plus larges également, ce que je ne voulais pas du tout, les cibles US utilisées à distance “normale” c’est un peu facile.
Il y a bien la marque Granboard qui propose un modèle au standard UK, la Granboard 132, mais la couleur ne me convient pas, oui je suis chiant.
Et puis un jour je découvre Pydarts sur un site en Anglais, mais pas très convaincu car c’était le foutoir à comprendre, est arrivé ensuite la révélation avec “Raspydarts” de nos amis Français, qui en plus d’avoir simplifié le système ont apporté une “French Touch” non négligeable en ce qui concerne la programmation de tout ce tintouin, tout devient clair, plus facile, et de plus en plus facile avec les versions actuelles, il n’y avait plus qu’un pas à franchir, la fabrication du dartcab sous “Raspydarts”.

Et c’est parti pour la fabrication

Tout d’abord il me fallait trouver une cible, coup de bol j’avais à la cave une vieille cible SMARTNESS qui n’était plus en service, la couleur me convient (les couleurs standards), je la démonte pour voir un peu ce qui se trouve dedans.
J’avais déjà le matos nécessaire pour commencer le projet, Raspberry, écran, alim, boutons…
la nappe est une 8×8, pas de soucis on sait gérer, enfin, quand tout va bien…

Premier problème, la matrice est oxydée, dès les premiers essais de calibrage c’est la catastrophe, rien ne fonctionne normalement, c’est vite pénible, bref c’est mort.
Un collègue de boulot me donne sa vieille cible HOLY Sport, elle est en assez bon état, je démonte, et là grosse surprise, la matrice est presque la même qu’une cible Décathlon E110, les trous sont au mêmes endroits, les secteurs sont équipés de 4 plots aussi, le fond a les trous de vis positionnés de la même manière, ce qui me fait penser que le fabricant est donc le même.
Alors on fait quoi de tout ça ?
Je décide de faire une cible “hybride” avec 3 cibles, ma vieille SMARTNESS pour son cadre et le pneu large et démontable, la HOLY Sport pour les secteurs, la grille et son fond, et enfin une Décathlon achetée 10 balles pour récupérer la matrice toute neuve, oui je sais, c’est le bordel !

Coté électronique c’est pas très compliqué, en premier lieu je fabrique ma petite carte qui va bien pour y brancher la nappe et connecter les fils du GPIO, c’est pas ça qui va m’arrêter, une simple formalité.

Ensuite il me fallait des LED dans le pneu, uniquement le pneu car toute la cible ça me perturbe un peu, mais ça c’est juste affaire de goûts.
Je place des morceaux de bande de LED sur la tranche de la cible, l’intérieur du pneu doit être peint en blanc idéalement, le laisser noir est juste impensable, n’ayant pas ça sous la main ce sera du gris métal, moins bien en terme de diffusion de la lumière mais c’est mieux que rien.
Entre chaque secteur je place des cornières en PVC afin que la lumière ne se diffuse pas dans le secteur voisin, là aussi affaire de goût, mais franchement pour le Cricket c’est bien plus confortable.

La conception du Dartscab est pensée par rapport à son future emplacement, j’ai moins de place au pied que la largeur de l’armoire, le pied est donc moins large et amovible, en gros le jour où je souhaite l’accrocher au mur c’est pas un problème, mieux vaut y penser avant !
Pour la partie bois c’est l’ami Christophe qui s’y colle, c’est son métier, il est outillé en conséquence et c’est vite fait sans boulette ni prise de tête.

La suite se passe dans mon garage, mise en place des boutons, adaptation du Plexiglass de protection avec divers perçages, pose du vinyle noir sur la partie “armoire”, ect…

Vient la partie électronique de la bête avec des essais “à poil” et ensuite la pose dans l’armoire en essayant de faire au plus propre, en cas de besoin pour dépanner les “spaghettis” c’est vite casse pieds.
Petit détail, entre temps j’ai redécoupé la cible au ras du pneu pour la placer dans le trou de la planche MDF, l’idée initiale de la mettre en retrait derrière le MDF ayant été abandonnée.

Enfin la machine prend vie, ce fut un peu plus “compliqué” avec les versions 2.x de Raspydarts où on devait bien réfléchir, mais depuis la version 3.x ce n’est que du bonheur, tout est simplifié au maximum, si on suit à la lettre les tutos il n’y a pas de vraie raison pour que ça ne fonctionne pas.
Le laser vient de chez AliExpress, un module nu qui fait une ligne, j’ai choisi la couleur verte car c’est la couleur la mieux perçue par l’œil humain sans avoir besoin de beaucoup de puissance.
Au début il était placé en haut, erreur à ne pas faire car on se le prend dans la tronche à chaque retrait des fléchettes, désormais il est dans le pied de la cible (pas de photos actuelles).
L’éclairage est assuré par deux loupiotes LED en colle de cygne, dans l’attente d’un éventuel future Marquee, une seule lampe fait une ombre portée très désagréable (voir photo avec une lampe), il en faut au moins deux pour limiter cet effet très gênant en jeu, et bien penser à les écarter le plus possible du plan de la cible pour éviter la lumière rasante.

Voilà le boulot, pour le moment je n’ai fait aucune déco, j’y pense activement mais je ne suis pas un gars pressé.
Je tiens à remercier tous ceux qui nous font des super programmes, des tutos de fou, qui prennent aussi beaucoup de temps à nous expliquer calmement, ceux sans qui ce projet n’aurait tout simplement pas vu le jour.
j’espère aussi que mon dartscab pourra donner des idées.

2 Responses

Laisser un commentaire



Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les nouveaux sujets

 

Conçu avec et par l'équipe de Monte Ton Cab - Politique de confidentialité